professional_watches_explorer_video_cover_0001_1920x1080.mp4

Explorer

Atteindre de nouveaux sommets

L’Oyster Perpetual Explorer et l’Oyster Perpetual Explorer II sont nées des liens étroits qu’entretient Rolex avec le monde de l’exploration. Elles vont là où bien peu s’aventurent. Rolex a pu tester ces montres en conditions réelles en équipant des expéditions polaires, d’alpinisme et de spéléologie pendant de nombreuses années. Des explorateurs, alpinistes et scientifiques parmi les plus intrépides ont éprouvé la fiabilité des montres Explorer et Explorer II dans des endroits aux conditions les plus extrêmes.

Le design de l’Explorer

Conçues
pour
explorer

L’Explorer, lancée en 1953, se distingue par la simplicité de son design et par son cadran noir haute-lisibilité avec ses index et ses chiffres 3,6,9 caractéristiques du modèle. C’est une montre-outil, conçue pour donner l’heure avec précision, quelles que soient les circonstances.

Sur le cadran, l’heure continue d’être lisible après que toute lumière a disparu. Les composants Chromalight – index, aiguilles et chiffres – sont recouverts d’une matière luminescente émettant une couleur bleue, offrant ainsi une lisibilité optimale et de longue durée, même dans l’obscurité.

En 1971, paraît l’Explorer II, qui, dans le même esprit que l’Explorer, perpétue la relation privilégiée que Rolex entretient avec l’exploration.

En plus d’afficher la date, l’Explorer II se distingue par une aiguille 24 heures additionnelle orange et par une lunette fixe graduée 24 heures qui permettent de différencier les heures du jour de celles de la nuit. Elle sera adoptée par les spéléologues, les volcanologues et les explorateurs des régions polaires.

Explorer

Caractéristiques

Résister
à
l’extrême

L’aiguille additionnelle 24 heures en forme de flèche de l’Explorer II effectue un tour de cadran par jour et s’utilise en relation avec la lunette fixe gravée. Elle peut indiquer un second fuseau horaire ou donner l’heure au format 24 heures. Cette option se révèle particulièrement utile dans les zones où l’alternance entre jour et nuit n’est plus clairement établie, voire absente, comme dans les régions polaires ou sous terre.

L’Explorer et l’Explorer II sont toutes deux réalisées en acier Oystersteel. Spécialement développé par Rolex, l’acier Oystersteel appartient à la famille des aciers 904L, des superalliages principalement utilisés dans les secteurs à la pointe de la technologie tels que l’aérospatiale ou la chimie. L’acier Oystersteel s’avère extrêmement résistant, présente un éclat exceptionnel lorsqu’il est poli et conserve son lustre même dans les environnements les plus hostiles.

La couronne Twinlock est dotée d’un système à double étanchéité, grâce à deux zones hermétiques : l’une à l’intérieur du tube, l’autre en fond de couronne. Le principe est utilisé pour la plupart des montres Oyster garanties étanches à 100 mètres.

L’Explorer est équipée du calibre 3132 et l’Explorer II du calibre 3187, deux mouvements mécaniques à remontage automatique entièrement développés et fabriqués par Rolex. Ils sont dotés d’un spiral Parachrom, pour une grande stabilité face aux variations de température, et d’amortisseurs Paraflex, qui offrent une résistance accrue aux chocs.

Le calibre 3132

L’Explorer est équipée du calibre 3132

Le calibre 3187

L’Explorer II est équipée du calibre 3187
professional_watches_explorer_the_rolex_way_0001.mp4

Univers

Oser
partir
vers l’inconnu

1953 - Everest

Sir Edmund Hillary et Tensing Norgay

Dès les années 1930, Rolex équipe de nombreux explorateurs de montres Oyster. Au fil des ans, les renseignements qu’ils donnent à leur retour d’expédition à la marque contribueront au développement de la catégorie de montres Professionnelles, constituée de véritables montres-outils, à l’image de l’Explorer et de l’Explorer II. Les montres Rolex prennent ainsi part à certaines des plus grandes aventures humaines, notamment à l’expédition, menée en 1953 par sir John Hunt, qui voit sir Edmund Hillary et Tensing Norgay devenir les premiers alpinistes à atteindre le sommet de l’Everest.

1953

La première Explorer

Les informations recueillies à l’issue de cette expédition sur l’Everest et les données fournies par d’autres alpinistes permettent à la marque de lancer l’Explorer. Le modèle sera ensuite encore amélioré pour affronter les conditions les plus extrêmes : son boîtier sera renforcé et son cadran rendu plus lisible. Par la suite, tout en restant fidèle à son design emblématique, l’Explorer bénéficiera des progrès techniques apportés à toutes les montres Rolex.

1953

L’Explorer

1971

La première Explorer II

Au fil des décennies, nombre d’explorateurs, d’alpinistes et de scientifiques devenus Témoignages Rolex ont testé leurs propres limites et leur courage, souvent équipés d’une Explorer ou d’une Explorer II. De plus en plus soucieux de l’impact humain sur l’équilibre entre les différents écosystèmes, ces hommes et ces femmes intrépides se lancent dans de nouvelles expéditions qui ont désormais pour but de trouver des solutions afin de préserver la planète. Leurs expéditions, toujours dictées par une soif de découverte, ont désormais pour but de trouver des solutions afin de préserver la planète.

Chaque Rolex
a son histoire

Ed Viesturs

Essayer

L’Explorer

en boutique

Rien n’est plus exaltant que d’essayer une Rolex et d’en apprécier les finitions, le poids équilibré, le confort, la sensation d’une Rolex, tout simplement.

Voir tous les détaillants
No Authorized Retailers were found in your Location
Modèles similaires

Perpetual

Bien plus qu’un simple mot sur le cadran, « Perpetual » est un esprit qui nous guide dans tout ce que nous entreprenons.